Radio Asphalte

 

Yéti, l'un des participants de Radio Asphalte - Photo tirée de l'exposition "Je suis Lyon - La citoyenneté avant la précarité", produite par le Service Civique d'ALYNEA.

Yéti, l’un des participants de Radio Asphalte – Photo tirée de l’exposition « Je suis Lyon – La citoyenneté avant la précarité », produite par le Service Civique d’ALYNEA.

Radio Asphalte : Porter la parole des « sans voix » en allant à leur rencontre – ou quand les SDF prennent la parole pour parler musique.

Radio Asphalte est née l’année dernière sur l’initiative de Cédric Sadin, alors stagiaire à ALYNEA au sein du service du Samu Social 69 et étudiant éducateur spécialisé. Son idée : donner la parole aux personnes qui vivent dans la rue pour parler musique et des titres qui les accompagnent.

Aujourd’hui, le projet continue grâce à un partenariat entre ALYNEA et la radio Sol FM. Ce partenariat est fondamental et déterminant : grâce au personnel du Samu social 69, le journaliste peut rencontrer des personnes en situation précaire, construire un rapport de confiance, libérer et porter leurs mots. L’enjeu est alors double : valoriser le discours reçu et changer le regard posé sur celles et ceux qui vivent « en marge » de la société.

La ligne éditoriale est clairement affirmée : il ne s’agit pas de chroniques « spéciales SDF », mais de chroniques culturelles réalisées par des personnes de la rue. Les interviews sont montées en module de 10 min et se terminent par le morceau choisi par l’interviewé. Cédric Sadin en a réalisé 10 l’an passé et l’éclairage est fort et surprenant : la parole est souvent érudite, pointue, informée et informative.

La musique apparaît alors comme un vecteur fort de citoyenneté. L’interviewé n’est plus une personne qui vit dans la rue, hors de la société, il devient « prescripteur » d’un message culturel. Cela change forcément le regard que l’on porte sur l’autre et cela interroge et ébranle nos certitudes, met à mal nos idées reçues.
De plus, de nombreuses problématiques émergent au fil des témoignages : l’accès aux spectacles vivants, la dématérialisation des supports et l’apport des MP3, l’accès à Internet, etc. La culture en général et la musique en particulier apparaissent comme des vecteurs forts d’intégration et de socialisation. Lorsque l’on a tout perdu, la musique peut permettre de raccrocher au groupe ou d’en échapper…

Interview Delinda – Radio Asphalte l’a rencontrée dans la rue, aujourd’hui, Delinda est accompagnée dans le dispositif Rue-Habitat d’ALYNEA.

 
Retrouvez toutes les interviews de Radio Alphalte sur le souncloud

Mardi 16 septembre, Sol FM a invité dans ses studios pour une émission en direct, certaines personnes suivies par le Samu social ayant participé au projet, Yéti, Etienne, Delinda, Simon, Fahrat. Sont également intervenus Cédric Sadin, initiateur du projet et éducateur en formation, Jérôme Colrat, Directeur d’ALYNEA, Maud Bigot, Chef de service du Samu social 69.  En réécoute !

2014-09-03T14:08:49+00:00 3 septembre 2014|