photo grève samu social 69Le 19 Janvier 2017, l’équipe du Samu Social, dans son intégralité, s’est mis en grève pour dénoncer le manque criant de places d’hébergement sur le département du Rhône. Nous étions en période de « plan grand froid » ; il avait été annoncé par le gouvernement, et confirmé par la préfecture du Rhône, que personne ne serait contraint de dormir à la rue. Pourtant, tel ne fut pas le cas à Lyon, loin de là. Pour les professionnels du Samu Social ç’en était trop. L’équipe, ainsi que les professionnels de l’urgence sociale en grève ce 19 janvier, ont donc refusé, durant une journée, de continuer à « faire tourner la machine à vide ». Il ne s’agissait pas de demander l’ouverture de gymnases supplémentaires mais que l’Etat prenne la mesure de la saturation des dispositifs à Lyon, sorte de la gestion de crise et de mesures d’affichage pour s’engager dans un travail concerté en ambitieux, en réponse aux besoins repérés. C’est possible sur d’autres territoires, ça doit l’être à Lyon. M. Thébault, conseiller de Mme Cosse, Ministre du Logement est venu rencontrer le Samu Social et le service a pu témoigner des réalités du territoire. Peu d’avancées pour le moment. Le service a néanmoins pris conscience, au regard de ce qu’il se passe sur d’autres territoires, que la question a moins trait aux finances qu’à la volonté politique. Charge aux acteurs de l’urgence, au Samu Social et ses partenaires, de convoquer et nourrir cette volonté, au nom des hommes, femmes et enfants rencontrés chaque jour dans les rues de Lyon.

Maud Bigot – Chef de service du Samu Social 69