Loading...

Bulles de paroles à L’auvent

PHOTO_the ink link

La médiation par le dessin

En utilisant le dessin comme outil de médiation et de dialogue, les femmes participantes ont été séduites par cette approche douce et moins instantanée que la photo, garantissant leur anonymat et facilitant la rencontre et le récit.

ALYNEA reconnait dans l’ADN de ce collectif un engagement sociétal et citoyen (droits de l’homme, santé, environnement, éducation, etc.) qui a fait écho à ses valeurs.

Les dessinatrices finaliseront la forme de cet objet de retour du festival d’Angoulême fin janvier.

Ludivine STOCK et Aurélie NEYRET sont deux dessinatrices du collectif The Ink Link, réseau d’artistes et de professionnels de la bande dessinée. Sollicitées par l’équipe de L’Auvent, foyer d’accueil mère-enfant, elles sont allées à la rencontre des mamans accompagnées, pour créer à partir de leurs témoignages, un outil à transmettre aux nouvelles femmes arrivantes dans le collectif.

Répondre à un besoin de présentation du foyer l’Auvent

A l’origine du projet, l’équipe constate le besoin des personnes accueillies de disposer d’un outil facilitant la compréhension de leurs droits fondamentaux et des règles de vie, autrement que d’un point de vue institutionnel ou légal. Le support graphique imaginé, propose aux personnes concernées d’être les narratrices de ce qu’elles ont ressenti et comment elles ont appréhendé leur arrivée à l’Auvent, puis leur intégration, la vie au sein du foyer, le travail d’accompagnement, et leur sortie.
Il s’agit de présenter L’Auvent aux nouvelles arrivantes, non seulement comme un lieu ouvert et dédié à la protection et à la reconstruction des familles mais aussi comme étape transitoire dans leur parcours de vie, où leur parole et leurs émotions seront de nouveau au centre des préoccupations.

https://www.theinklink.org/fr
2019-02-04T12:09:04+00:003 janvier 2019|