Loading...

Portrait : Madame Cathy Chauvet & Monsieur Stéphane Viette

PHOTO portrait_ALYNEA

Le couple me reçoit dans son appartement situé à Vaulx-en-Velin. C’est Cathy qui mènera le récit de leur histoire. Près de nous avec leur jeune chien, Stéphane très attentif, apportera ses précisions.
J’ai rencontré un couple discret, sans tabou, au parcours de vie marqué par la rue, le placement de leurs enfants, la maladie. Aujourd’hui accompagnés par l’équipe de Polygônes, ils sont apaisés, suivis médicalement et espèrent un appartement.

Patricia Carrot – Chargée de la communication ALYNEA

Originaires de Picardie, ils quittent avec leurs 3 enfants leur maison d’Airaines en 2008 pour tenter leur chance en Corse puis à Lyon. Sans emploi, ils font face à des difficultés familiales avant de se trouver sans hébergement.

Souhaitant avant tout protéger leurs enfants et assurer leur scolarité, ils s’adressent au Conseil Général pour un placement provisoire. Cathy et Stéphane sont orientés dans différents foyers dont le CHRS Carteret d’ALYNEA, mais la collectivité leur est difficile. Ils ne supportent ni la promiscuité, ni le cadre imposé. La collaboration avec les équipes est alors compliquée.

Pendant presque 3 ans, ils vont vivre dans la rue, abrités sous la bibliothèque universitaire rue Chevreul. La nuit, ils dorment en alternance afin que l’un des deux surveille leurs sacs à dos dans lesquels se trouve toute leur vie. En journée, ils fréquentent la Maison Rodolphe du Foyer Notre Dame des Sans Abri où ils déjeunent, se douchent, font leur lessive. Ici, ils sont suivis par un assistant social, Hugo.

« C’est la première personne qui nous a compris en repérant que le type d’hébergement qui nous conviendrait serait un appartement individuel »

Dans la rue, leur santé se dégrade. Cathy est hospitalisée plusieurs fois, sous-alimentée, alcoolisée, les articulations douloureuses. Les acteurs sociaux se mobilisent pour trouver une solution : Hugo, la Maison de la Veille Sociale, le Samu Social 69, s’adressent au Préfet pour qu’un hébergement d’urgence soit débloqué. 5 mois plus tard, ils sont hébergés à l’hôtel.

Aujourd’hui, le couple poursuit son chemin dans un dispositif d’hébergement en appartement avec l’équipe de Polygônes d’ALYNEA qui considère que l’habitat est le point de départ de l’accompagnement.

Cathy a arrêté de boire et soigne sa polyarthrite. Stéphane, épileptique, suit son traitement. Grâce à des visites accompagnées par un médiateur et des entretiens téléphoniques réguliers, ils sont en lien avec leurs enfants.

Le prochain objectif est l’accès à un logement de droit commun : le bail serait d’abord signé entre le propriétaire et ALYNEA ; pendant cette durée déterminée, ils seraient sous-locataires et toujours accompagnés par Polygônes, avant que le baille « glisse » à leurs noms.

2019-04-15T13:50:27+00:0026 mars 2019|