#stratégie pauvreté

En juin 2019, la Métropole de Lyon a lancé son plan d’actions de prévention et de lutte contre la pauvreté. Dans ce cadre, deux propositions d’ALYNEA sont retenues pour accompagner des jeunes rencontrant des problématiques de santé mentale.

Du fait d’une précarité sociale et / ou psychique trop forte, un nombre important de mineur.e.s relevant de l’Aide sociale à l’enfance (ASE), ou de jeunes majeur.e.s sortant de ces dispositifs, se retrouvent en difficulté dans leur démarche d’insertion sociale et professionnelle, se risquant même à l’errance. Face à ce constat, 2 équipes mobiles d’ALYNEA, le Samu Social et 3PA – plateforme psychosociale de prévention en santé mentale – portent en partenariat avec des acteurs locaux, des actions pour in fine permettre un repositionnement des jeunes en tant qu’acteur.rice.s de leur parcours.

PASS’ÂGES : 1 plateforme ressource en étayage aux structures de l’aide sociale à l’enfance afin d’accompagner les professionnel.le.s accompagnant les jeunes et leurs familles.

Contexte

Pendant 2 ans, l’équipe 3PA d’ALYNEA, a mené avec des acteurs de l’aide sociale à l’enfance, une réflexion et une expérimentation sur la prise en charge des souffrances psychiques chez les jeunes accompagné.e.s par ces structures. Fort de cette dynamique, le service a développé son projet dans le cadre du plan contre la pauvreté.

Leviers d’actions et objectifs

  • Création d’une plateforme pluripartenariale permettant la mise en œuvre rapide et ciblée d’une équipe mobile pluridisciplinaire auprès des professionel.le.s et des bénéficiaires.
  • Engagement de l’équipe dans une démarche d’«aller vers», auprès des professionnel.le.s partenaires afin de définir les modalités d’accompagnement les plus ajustées aux situations, tant en ce qui concerne les réponses sociales concrètes (logement, emploi) que des pistes d’accès aux soins et prendre soin (accompagnement vers du soin somatique, psychique, et des actions de socialisation).
  • Prévention des ruptures de parcours, notamment par la co-création de dispositifs à destination des parents et par un travail de coordination ou d’accompagnement des jeunes et de leur famille vers le soin.

MARAUDES JEUNES (travailleurs sociaux et médicaux spécialisés dans les usages de drogues) pour aller vers les jeunes entre 16 et 30 ans, vivant dans la rue ou en squat, en non recours vis-à-vis des dispositifs leur étant accessibles.

Contexte

Le Samu Social ALYNEA note, ces 2 dernières années, parmi les personnes sans-abri, de plus en plus de jeunes aux problématiques complexes (addictions, vulnérabilité en matière de santé psychique, etc.). En outre, le centre d’accueil et d’accompagnement à la réduction des risques des usagers de drogues (CAARUD) RuptureS, signale une banalisation de la consommation d’alcool, de cannabis et parfois des usages conséquents d’opiacés.

Leviers d’actions et objectifs

  • Création d’une équipe inter-partenariale spécialisée avec le Samu Social ALYNEA et le CAARUD RuptureS, pour aller à leur rencontre dans la rue, comprenant 3 équivalents temps plein dont un de travailleur pair (salarié avec une expérience de vie à la rue ou en squat).
  • Travail à l’émergence de demandes en matière de prendre soin et d’accès aux dispositifs existants, en partenariat avec les autres équipes mobiles du territoire (Interface SDF, la PASS mobile, etc.).
  • Apport de conseils et d’outils pour une réduction des risques, liés à l’usage de produits psychoactifs.
  • Accompagnement dans l’accès au droit commun (ASE, Centre communal d’actions sociale (CCAS), Maisons de la Métropole (MDMS), Point accueil et écoute jeunes (PAEJ), hébergement/logement, Mission locale, centre d’accueil de jour Orée AJD, structures de soin, CARRUD, Consultation Jeunes Consommateurs, CSAPA…).
  • Portage de propositions de dispositifs d’accueil ou de prises en charge adaptées.