image_Centre de confinement Meyzieu ALYNEA

Les foyers ont réussi à préserver la santé des personnes et des équipes, malgré la vie en collectivité et un manque de masques chirurgicaux, de gants et gel hydro-alcoolique les 1ères semaines. Au-delà de la maladie du COVID-19 (quasi nulle parmi les effectifs d’ALYNEA), la crise sanitaire exacerbe toutes les fragilités des personnes.

ENTOURER LE PUBLIC HÉBERGÉ pour apaiser les inquiétudes. Personnes au parcours de vie de rue bien ancré pouvant être angoissées à la vue de rues désertées et ne pouvant plus faire la manche ; mamans et enfants dans le cadre de la protection de l’enfance ; malades de troubles psychiques ne comprenant pas toujours la situation ou d’Alzheimer oubliant les consignes de sécurité, etc.

INFORMATION pour adopter les gestes barrières grâce à des ateliers pédagogiques, des temps de parole, utilisant si besoin les traductions en langues étrangères.

MULTIPLICATION DES ACTIVITÉS ET ACTIONS pour le respect des modalités de confinement : éviter l’ennui, prévenir les souffrances de l’isolement, les risques d’agressivité, etc.

GESTION ET ORGANISATION DES ADDICTIONS notamment des consommations d’alcool pour réduire les sorties, les sevrages brutaux et les tensions dans le collectif.