Andréa OLIVER, Conseillère en Insertion Professionnelle à ALYNEA, accompagne Monsieur A. depuis février 2020, dans le cadre du dispositif expérimental RSA Ré-Action qui s’adresse à des personnes cumulant plusieurs problématiques, notamment des difficultés de maîtrise de la langue française.
Avec le recul et une pointe d’humour, elle revient sur cet accompagnement rocambolesque, mettant en évidence les difficultés du confinement pour certaines personnes isolées et fragiles.

image_les aventures de monsieur A_ALYNEA

Mais qui a dit que confinement rimerait avec farniente, pâtisserie et bronzette ?
Monsieur A. en avait décidé autrement.
Covid 19… virus…. pandémie… Même pas peur !

Malgré l’avertissement et les innombrables « ALERTES CORONAVIRUS », Monsieur a décidé de rendre visite à des amis en Allemagne pour quelques jours.
Cependant, la machination du confinement a pris Monsieur A. de cours se retrouvant malgré lui, confiné de manière précaire, en Allemagne.

Un confinement en Allemagne pourquoi pas ! Je n’ai rien contre les bretzels et le FC Bayern de Munich, mais dans la situation de Monsieur, ce séjour prolongé a été un chemin semé d’embûches…
En effet, Monsieur n’ayant pas mesuré la gravité de la situation, est parti oubliant ses lourds traitements, ce qui a provoqué dans le service nombreuses inquiétudes, tel un véritable raz-de-marée ! Heureusement, nous avons des collègues sur qui nous pouvons compter pour avancer sereinement !

Malgré la difficulté de communication (Monsieur parle difficilement le français, n’avait plus d’unités sur son téléphone et restait de ce fait parfois injoignable), nous avons remué ciel et terre pour aider Monsieur à sortir de cette situation.

L’occasion de bousculer nos pratiques professionnelles et de porter diverses casquettes : traducteur, technicien, négociateur, psychologue, médecin, accompagnateur, etc. Nous avons contacté les ambassades, consulats, traducteurs, médecins, CMP, sécurité sociale, assistante de service sociale, hôpitaux allemands, société de transports aériens, etc.
Au bout d’un mois de manœuvres, Monsieur a réussi à être rapatrié pour la capitale des Gônes. Un long voyage de 48h avec 2 escales !

Le retour à Lyon pour Monsieur A. a été un soulagement. De par son vécu, il s’est senti replongé dans son passé et malgré les conséquences psychologiques qui sont toujours présentes, Monsieur A. a repris son suivi médico-social. Il a fait preuve d’une grande force physique et mentale. Plus de peur que de mal finalement…

RSA – Ré Action

RSA Ré ACTION s’inscrit dans le cadre de la Stratégie Nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté et dans la déclinaison des orientations du Programme Métropolitain d’Insertion pour l’Emploi 2016-2020 (PMI’E).

OBJECTIF
Accompagnement de bénéficiaires du RSA dans un cadre socio-professionnel et d’accès direct à la formation. équipe constituée d’une conseillère en insertion professionnelle, de deux formatrices, d’un encadrant technique.

DESCRIPTIF
– Accompagnement individuel renforcé -12 entretiens par an- réalisés par un conseiller en insertion professionnelle (changement
de référent de parcours).
– Formations animées par des formatrices qualifiées.

– Mise en situation professionnelle au sein de l’Atelier d’Adaptation à la Vie Active sur St-Genis-Laval
Chaque bénéficiaire du RSA peut ainsi bénéficier d’un volume de formation compris entre 130 h et 225 h, et des modules adaptés
à ses besoins.

PUBLIC CIBLE
Le dispositif RSA Ré ACTION concerne toutes les personnes bénéficiaires du RSA, cumulant plusieurs problématiques socio-professionnelles :
– Non maîtrise de la langue française
– Fracture numérique
– Construction du projet professionnel

Le public éligible à ce dispositif expérimental sont les BRSA pour lesquels les orientations vers des dispositifs de droit communs
ont été tentées sans succès ou pour lesquelles une solution existerait mais avec des délais trop longs.