Dans le cadre des semaines d’information sur la santé mentale, organisées par l’Association Départementale pour l’Éducation de la Santé du Rhône et de la Métropole de Lyon autour de la thématique Santé mentale et Discriminations, le CHRS Cléberg a monté une exposition Douce souffrance : un regard dans la nuit.

Pendant 10 mois, Raouf BENAMRANE, a été veilleur de nuit au centre d’hébergement et de réinsertion sociale (CHRS) Cléberg. Éducateur de métier, il a plutôt l’habitude de travailler avec des enfants à la PJJ. Ici, les personnes que l’on accompagne sont des hommes ou des femmes dites isolées, ayant souvent vécu des parcours de vie dans la rue et dont certaines souffrent de troubles psychiques.
Lors de ses premières nuits au centre d’hébergement, Raouf rêve de créer du lien avec ces adultes, dont certains ne dorment pas et déambulent dans le foyer…
Il apporte son matériel de dessin et reprend une passion née aux Beaux-Arts qu’il a fréquentés pendant un an. La 1ère soirée, un résident, François, vient le voir et passe une bonne partie de la nuit avec lui, intéressé d’apprendre à dessiner. Puis, les nuits suivantes, comme un rituel, il y a Nathalie, Ali, Slavomir, Dominique, qui passent. Toujours sur fond musical, souvent Dave Brubeck ou Véronique Samson.

« On a d’abord choisi un thème : la souffrance. Puis, ils voulaient me guider dans la réalisation des toiles. Certains prenaient les crayons, d’autres préféraient apporter leur regard, autre que le mien. »

Ces nuits ont été de doux moments, durant lesquels chacun.e a pu, comme lors d’un temps suspendu, développer ses capacités d’expressions et relationnelles autour d’un sujet parfois tabou, douloureux, comme un regard dans la nuit, une Douce souffrance.