Le Centre d’hébergement et de réinsertion sociale (CHRS) Point Nuit accueille et accompagne 32 femmes le temps d’un rétablissement. Se poser et se reposer, entourées de professionnel.le.s, en lien avec des partenaires de tous secteurs, leur permet de prendre du recul, d’identifier leurs besoins et d’améliorer l’estime de soi. C’est pourquoi l’équipe favorise les possibilités d’expressions et d’actions. Dans leur diversité, ces femmes réussissent à coexister et à retrouver un meilleur équilibre de vie.

Suite à la vente solidaire de galettes des Rois, menée par les Chefs Cuisiniers du Monde et les Disciples d’Escoffier, sur le marché lyonnais du quai Augagneur, une remise d’un chèque a eu lieu le 9 février au profit des Reines du Centre d’hébergement et de réinsertion sociale (CHRS) Point Nuit. L’occasion pour les résidentes du CHRS Point Nuit de relever le défi d’un concours culinaire La Pasta dans tous ses états ! et de faire voyager leurs convives avec leurs recettes inspirées du Maroc, de la Pologne, de l’Angola, du Congo, de l’Albanie, de la Bosnie, de la Somalie, etc… Ces drôles de dames ont fait monter l’ambiance, entre rire, entraide, ouvrant chaleureusement, en plein feu, les portes de leur cuisine aux visiteurs. Une bouffée de chaleur en ces temps de restrictions…. sous l’œil amical du jury composé de six professionnels chefs cuisiniers et meilleurs ouvriers de France, présidé par Christophe Geoffroy, co-président des Chefs cuisiniers du Monde et membre des disciples d’Escoffier.

1500 € destinés à l’équipement de la prochaine cuisine du CHRS. À Point Nuit, la cuisine est non seulement un temps fort de la vie collective, mais aussi un projet d’insertion professionnelle. Au delà du quotidien, où les résidentes préparent les repas collectivement, grâce aux denrées distribuées par la banque alimentaire, la cuisine est aussi vecteur d’identité, de partage, d’amitié, de valorisation, d’ouverture…

Au printemps prochain, le foyer se réinstallera, après 3 ans de travaux de réhabilitation, dans son quartier historique de la Croix- Rousse. Ce nouveau bâtiment prévoit, outre des conditions de vie dignes, une cuisine adaptée pour développer une activité de restauration, dans le cadre d’un volet insertion professionnelle. Les liens de confiance et d’amitié entre Christophe Geoffroy et les résidentes, permettent de rêver à de futurs projets.

Adeline, Coco, Medina aux côtés du cuisinier Cristophe Geoffroy et des disciples
d’Escoffier dont Bernard Corbignot meilleur ouvrier de France charcutier.

Participation des résidentes du CHRS à des actions solidaires et citoyennes concernant le mieux-vivre ensemble.

Cette rencontre entre Christophe Geoffroy et Point Nuit remonte lors du 1er confinement. Alors privé de son activité de restaurateur, il embarque ses amis chefs dans la livraison de plus de 17 000 repas pour le personnel hospitalier, personnes sans-abri, isolées, etc. Les 35 femmes hébergées à Point Nuit, d’abord bénéficiaires de produits à cuisiner, décident de se mobiliser à leurs côtés, se mettant aux fourneaux pour 200 repas qu’elles ont ensuite distribué aux plus démunis.

Sous l’étiquette de personnes dans le besoin, j’ai rencontré des femmes certes fragilisées, mais aussi talentueuses ! J’ai découvert une incroyable richesse de savoir-faire issus de différents pays. Par le biais de la cuisine, elles se sont mobilisées, se projetant dans l’aide, non plus qu’elles pouvaient recevoir, mais qu’elles pouvaient apporter. Christophe Geoffroy