photo AHADJCHIKH

ALYNEA, dans une volonté d’élargir la qualité de son accompagnement, cherche à donner aux personnes accompagnées la possibilité d’être actrices de leur parcours d’insertion. Inscrite depuis plusieurs années dans cette démarche, aujourd’hui l’association souhaite s’engager davantage en embauchant des salariés pairs : depuis juillet 2018, Aïcha HADJ CHICKH nous a rejoint.

L’accompagnement par les pairs repose sur l’expérience vécue comme savoir expérientiel. C’est bien cette expérience qui va être mise au service de personnes dans leur parcours de rétablissement, en complément de l’accompagnement global porté par une équipe.

L’une des missions de Aïcha HADJ CHICKH concernera la dynamisation des Conseils de Vie Sociale (CVS) des centres d’hébergements d’ALYNEA. Cette instance, composée a minima  d’un·e délégué·e des personnes hébergées, d’un membre de l’équipe, d’un·e représentant·e de l’institution, traite de questions autour de la collectivité et des conditions de vie. Autrement dit, c’est un espace où peut se déployer le pouvoir d’agir des participants, via l’expression, la formulation de propositions, la construction et le débat autour de projets. Qui de mieux placée pour cela, qu’une personne qui connait non seulement notre institution, mais aussi les besoins des personnes que l’on accompagne,  pour avoir été déléguée d’un CVS pendant plusieurs années, en tant que personne hébergée dans l’un des CHRS d’ALYNEA ?

Pour Aïcha HADJ CHICKH, « Même si on a tous des histoires différentes, je suis peut-être la mieux à même de comprendre ce qu’une personne ressent en arrivant dans un foyer, parce que je l’ai vécu. Et je sais combien cela peut être difficile de s’exprimer quand on va mal ! Je peux me placer plus rapidement du point de vue des personnes quand elles s’expriment.»

Michèle Hugues, administratrice référente du CHRS Point Nuit souligne « J’ai constaté lors des réunions des usagers une écoute particulièrement attentive aux prises de paroles d’Aïcha étant perçue comme une sorte de référence. Son expérience vécue crée une reconnaissance, les personnes peuvent s’identifier à son parcours. Le travailleur social a les connaissances des situations, mais n’a pas le vécu ressenti qu’elle peut avoir. Et le lien qui se crée, est allégé du poids de la représentation de l’autorité. »

Marie-Lise VOLTA, intervenante sociale au CHRS Point Nuit : « Grâce à son expérience de vie et celle vécue au CHRS Point Nuit, Aïcha est devenue une professionnelle d’ALYNEA, un légitime relais entre les travailleurs sociaux et les résidentes. Ecouter n’est pas toujours entendre. Grâce à son écoute active et son expérience, elle a appris à entendre en étant capable de faire des liens, du lien. Son expérience de terrain lui permet d’observer finement et rendre compte en nous transmettant de précieuses informations.

Elle trouve les bons mots pour informer les résidentes de leurs droits et sait aussi leur rappeler leurs devoirs. Les résidentes se sentent soutenues grâce à son rôle de médiatrice. D’hébergée on peut devenir actrice et participante à l’évolution toujours nécessaire de nos institutions. Aïcha est une révélatrice des possibles ! Maintenant c’est à nous, travailleurs sociaux, en reconnaissant son expérience et ses compétences de lui faire la place d’une collègue à part entière. »

Intégrer une salariée paire dans notre accompagnement va effectivement nous convoquer à interroger les places de chacun :

professionnels, bénévoles, usagers et favoriser le développement de notre pouvoir d’agir.