FRAGILITÉ de cette femme d’affaire dont on a volé le sac à main contenant papiers, carte bleue, billets de train, bijoux, qui se retrouve dans notre local totalement démunie,
FRAGILITÉ de cet homme sortant d’une séance de chimiothérapie et qui attend son train pour rentrer chez lui,
FRAGILITÉ de ce monsieur, tombé en descendant du train, dont les compagnons de voyage qui étaient en possession de son billet, ont poursuivi leur route, le laissant seul après l’intervention des pompiers pour des blessures heureusement sans gravité. Les agents d’accueil très humains lui ont délivré un billet
gratuit afin qu’il puisse rejoindre son domicile,
FRAGILITÉ de ces illettrés qui reconnaissent ne pas savoir lire les informations sur les panneaux indiquant les voies et destinations.
FRAGILITÉ des bénévoles de SOS Voyageurs qui ne trouvent pas de solution pour un ou une SDF sans hébergement pour la nuit.

La liste pourrait être longue. Nous constatons que notre condition d’humains fait de nous des gens bien désemparés lorsque disparaissent nos repères de santé, sécurité matérielle ou affective. Ceci pourrait peut-être nous inciter, à SOS Voyageurs, au-delà de notre action compatissante, à beaucoup de modestie, voire d’humilité.

Jean-Paul CENCIRE, administrateur ALYNEA

logo sos voyageurs_ALYNEA